Chapitre 100 – Du voyageur au résident

211 – « Je vous confie à Allah dont les dépôts confiés ne se perdent jamais. »

أَسْتَـوْدِعُكُـمُ اللَّهَ الَّذي لا تَضـيعُ وَدائِعُـه