Q : Certains personnes, dans notre pays, traduisent le Coran dans diverses langues et le tiennent, entre leurs mains, sans être en état de purification. Ce qu'elles font, est il correct...

La première question de la Fatwa numéro ( 2882 ) :
Q : Certains personnes, dans notre pays, traduisent le Coran dans diverses langues et le tiennent, entre leurs mains, sans être en état de purification. Ce qu'elles font, est-il correct ou pas ? Est-il permis, par ailleurs, de traduire le Coran vers d’autres langues ?
R1 : Oui, il est permis de traduire le sens des versets du Coran vers une langue autre que l’arabe, comme il est permis aussi de faire son exégèse en arabe. Cela constitue alors une explication du sens des versets tels qu'ils sont compris par le traducteur du Coran. Cela ne s'appelle pas un Coran et par conséquent, il est permis à un individu de toucher cet exemplaire portant la traduction du Coran et son exégèse même si cet individu n'est pas en état de purification.
Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

MembreMembreVice-président du ComitéPrésident
`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Source : www.alifta.net