Q : Il est interdit aux magasins des métaux précieux et des pierres précieuses d'exposer, de vendre ou de posséder pour la vente ce qui suit : les objets sur lesquels sont gravés les...

La Fatwa numéro ( 17659 ) :
Q : Il est interdit aux magasins des métaux précieux et des pierres précieuses d'exposer, de vendre ou de posséder pour la vente ce qui suit : les objets sur lesquels sont gravés les versets coraniques ou les images contraires à la Charia.
J'aimerais que son révérend me renseigne sur l'avis religieux sur la vente et l'achat ou
( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 68)
 l'exposition :
1 - Des objets sur lesquels est gravé le nom d'Allah ou certains noms tels `Abd Ar-Rahmân, `Abd Allah, etc.
2 - Les objets qui ont la forme des astres tels l'agneau, le scorpion, la balance, etc., que l'image soit imprimée ou représentée dans les trois dimensions ayant une ombre. Quel est l'avis religieux sur la prière avec ces objets ?
3 - Les objets qui n'ont qu'une tête et sont démunis du reste du corps ?
4 - Certains objets en or classés comme bijoux et qui renferment l'image de profil de la face d'un homme tel que la Livre de George et autre ?
5 - L'étoile de David ou la croix ou tout ce qui est en rapport avec les rites des juifs et des chrétiens ?
6 - Les bagues en or destinés aux hommes et dont les propriétaires des boutiques disent qu'ils ne les vendent pas aux musulmans ?
Nous informons son révérend que votre fatwa sera un soutien pour nous autres inspecteurs du ministère du commerce afin d'éliminer les actes blâmables présents sur le marché de l'or, par la Volonté d'Allah. Nous implorons le Seigneur de vous inscrire parmi ceux dont la longévité va de pair avec la bonté des œuvres. Fasse votre science servir la communauté.
R : Premièrement : Il n'est pas permis de travailler les métaux et les pierres précieuses avec les versets coraniques et le nom d'Allah, car c'est une façon de détourner ces versets de leur objectif sublime. En plus, il y a des craintes que ces versets et le nom d'Allah soient exposés
( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 69)
 à l'avilissement.
Deuxièmement : Travailler les astres est une pensée antéislamique. Le musulman doit s'en écarter ainsi que de tout ce qui est de nature à revivifier ces pensées antéislamiques. A plus forte raison, il doit s'écarter de tout ce qui porte les images des êtres vivants. Partant, il n'est pas permis de travailler les métaux avec ces différentes formes, ni de les posséder ni de prier avec.
Troisièmement et quatrièmement : Les hadiths interdisant les images des êtres vivants ont une portée générale. Ils englobent toute image d'être vivant pouvant être reconnue comme telle ; c'est le cas de l'image représentant la tête. Partant, il n'est pas permis de travailler les métaux en leur donnant ces images.
Cinquièmement : Il n'est pas permis de travailler les métaux en y gravant les slogans et les symboles de l'impiété tels que la croix, l'étoile de David, etc. De même, il n'est pas permis de les vendre ni de les acheter.
Sixièmement : Il n'est pas permis de vendre les bagues en or destinées aux hommes s'ils pourraient les porter. Le fait que les propriétaires des boutiques disent qu'ils ne les vendent pas aux musulmans ne justifie pas leur acte, car ils sont dans le pays de l'Islam. Celui qui s'y trouve ne doit agir que conformément à ce que sa loi pure lui autorise. Cet argument est similaire à l'argument de celui qui vend la boisson enivrante arguant qu'il ne la vend qu'aux mécréants, vu que la bague en or est interdite aux hommes.
( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 70)
 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

MembreMembreMembreMembrePrésident
Bakr Abou Zayd `Abd-Al-`Azîz Al Ach-Chaykh Sâlih Al-Fawzân `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Source : www.alifta.net